La cheminée

  • Mon conduit est en brique dois-je tuber ?

    Le tubage est obligatoire pour les inserts et les foyers à haut rendement (foyers fermés). Il n’y aucune obligation légale concernant les cheminées à foyer ouvert sauf dans le cas où le conduit n’est pas étanche. Le tubage présente plusieurs avantages en termes de rendement et de sécurité. Souvent préconisé pour les nouvelles installations, le tubage facilite également l’entretien du poêle ou de la cheminée.

  • Quel bois choisir ?

    Les bois durs possèdent un bon pouvoir calorifique et une longue durée de combustion. Les bois tendres comme le bouleau brûlent plus vite mais sont utiles pour lancer ou relancer un feu sur lit de braise. Le pin et le sapin sont des bois de qualité moyenne. Le tilleul, le peuplier, le saule et le marronnier chauffent mal et peu.

    Évitez absolument les bois de récupération traités (traverses de chemins de fer, poteaux télégraphiques, etc.) : ils encrassent rapidement les appareils et les conduits et peuvent produire des émanations toxiques.

  • Comment stocker son bois ?

    Le bois doit être empilé sans être tassé pour permettre la circulation de l’air entre les bûches. Les caves bétonnées et les greniers isolés ne conviennent pas : ils ne sont pas suffisamment ventilés. Pour éviter le contact direct du sol, la base du tas doit être constituée de bois croisé ou de grosses pierres.

Le poêle

  • Quelle puissance choisir?

    La puissance est fonction du volume à chauffer et il est importatnt de ne pas surdimensionnner l’appareil installé par rapport aux besoins. Si les besoins sont de 10 kW, mieux choisir un appareil de 8 kW plutôt qu’un de 12. En effet, les 10 kW n’auront besoin d’être atteints que pendant les pics de froid, soit assez peu dans l’année. Or l’utilisation d’un appareil au-dessous de sa puissance nominale entraîne une dégradation de ses performances et encrasse le conduit de fumée.

  • Où placer un poêle dans une habitation ?

    Il est important de le placer de façon à ce que la répartition de la chaleur générée soit optimisée et minimise la consommation des autres systèmes de chauffage de l’habitation. Le poêle peut chauffer une pièce principale mais pas une habitation complète.

  • Qu’appelle-t-on “air primaire” et “air secondaire” pour un poêle?

    L’air primaire alimente la base des flammes pour assurer la combustion du bois, tandis que l’air secondaire assure la combustion des gaz dans le foyer.

  • Existe-t-il une difference entre les poêles actuels et les poêles plus anciens?

    La difference n’est pas seulement esthétique, le rendement des poêles actuels se situe entre 70 et 85 % avec une autonomie de 5 à 12 heures . Les appareils de conception ancienne ont, quant à eux, un rendement de l’ordre de 40 à 50 %.

L’insert

  • Le bois est-il un combustible économique en comparaison aux autres énergies ?

    Outre les aides dont vous pouvez bénéficier, il faut rappeler que, face à la montée constante des prix du fioul et du gaz, le bois s’affiche comme un combustible de plus en plus compétitif.

  • Qu’est-ce qu’un insert ?

    Les inserts sont des foyers fermés conçus pour être insérés dans une structure existante qui est l’âtre d’un foyer de maçonnerie traditionnel. Quand il s’agit d’un foyer fermé, c’est un habillage moderne qui permet d’intégrer l’appareil au bâtiment.

  • Pourquoi choisir un insert à granulés ?

    L’air primaire alimente la base des flammes pour assurer la combustion du bois, tandis que l’air secondaire assure la combustion des gaz dans le foyer.

L’outdoor

  • Pourquoi un brasero pour votre jardin ?

    Le brasero fonctionnne au bois. Il sert de chauffage, mais peut aussi permettre la cuisson d’aliments. Une flambée, un barbecue entre amis, il est l’accessoire idéal des soirées au jardin .

  • Une cheminée d’extérieur ou un brasero ?

    Le brasero est ne possède pas de conduit, si il n’est pas à l’abri du vent la fumée est difficilement maîtrisable, la cheminée d’extérieur permet de canaliser la fumée à hauteur du conduit.

Les accessoires

  • Qu’est-ce qu’un bouffadou ?

    Le bouffadou (bofador en occitan) est un instrument traditionnel pour attiser le feu. C’est un soufflet à bouche, long tube de bois dans lequel on souffle et qui permet de diriger l’air sur un point précis du foyer.

  • Comment reconnaître un bois sec ?

    Indispensable pour une bonne combustion et éviter d’encrasser votre conduit, reconnaître le bois sec est primordial. Quelques indices: il est plus léger, présente de larges fentes aux extrémités, l’écorce se détache, il produit des flammes bleutées. L’utilisation d’un humidimètre est le moyen le plus sûr pour le savoir.